A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A

  • Accès conditionnel

    L'accès conditionnel (CA ou «Conditional Access» en anglais) désigne un module ayant pour fonction de contrôler les accès par les utilisateurs à des programmes cryptés pour des raisons commerciales ou des questions de droit d'auteur. Plusieurs procédés de cryptage non compatibles entre eux sont en usage. Le module d'accès conditionnel est homologué par le fournisseur du système de cryptage et doit répondre à ses exigences.

  • Analogique

    Type de transmission de signal. Ce procédé consiste à transmettre des valeurs en continu, et non par paliers comme dans le cas du numérique.

  • Antenne parabolique à source décalée

    Antenne parabolique dont le réflecteur forme une portion de paraboloïde au contour elliptique ou circulaire. La source n’est donc pas centrée mais décalée latéralement («offset»).

  • Apple TV

    Apple TV est une solution mixte qui se situe entre la télévision sur Internet et la TV IP, d'où sa singularité. Elle propose une offre payante de films de cinéma, d'émissions de télévision et de vidéos musicales en haute qualité. Elle permet également un accès classique à la télévision sur Internet.

  • Azimut

    Désigne l'angle qui donne la position d'un satellite par rapport au sud selon un axe est-ouest. Voir aussi élévation. L'angle d'élévation (en degrés) de l'antenne parabolique est mesuré dans un plan vertical par rapport à l'horizon. L'angle d'azimut est celui fourni par la boussole, 180° étant la direction du sud.

B

  • Bande basse

    Plage de fréquences utilisée pour la transmission satellite, comprise entre 10,7 GHz et 11,7 GHz. Les installations équipées d’anciens LNC ne reçoivent qu’une partie des fréquences de cette plage (le plus souvent 10,950 à 11,7 GHz). Voir également Bande haute.

  • Bande haute

    Plage de fréquences utilisée pour la transmission satellite, comprise entre 11,70 GHz et 12,75 GHz. Elle est aujourd’hui réservée à la diffusion de programmes et de services numériques de radio et de télévision.

  • Bande passante

    Il s'agit de la plage de fréquences requise pour la transmission d'un signal. Plus les données véhiculées sont volumineuses, plus la bande passante doit être imposante.

  • BER

    Abréviation de «Bit Error Rate», ou taux d’erreur sur les bits en français. Désigne la qualité, à la réception, d’un signal numérique démodulé. Plus le taux est faible, plus la qualité du signal est élevée. Un taux d’erreur de 10-4, par exemple, correspond à une erreur pour 10 000 bits.

  • Broadband

    Diffusion libre via Internet pour les programmes linéaires ou les offres à la demande.

  • Broadcast

    Diffusion simultanée d'un même signal depuis une source vers un grand nombre d'utilisateurs via la TNT, le câble ou par satellite.

C

  • CA

    Abréviation de «Conditional Access», c’est-à-dire accès conditionnel. Ce système a pour fonction de contrôler l’accès des utilisateurs à des programmes cryptés pour des raisons commerciales ou liées au droit d’auteur. Plusieurs procédés de cryptage non compatibles entre eux sont en usage. Le module d’accès conditionnel est homologué par le fournisseur du système de cryptage et doit répondre à ses exigences.

  • Câble coaxial

    Câble servant à la transmission de signaux haute fréquence à large bande. Il est généralement utilisé pour relier une antenne et un décodeur.

  • Câble Péritel

    Câble doté d’un connecteur à 21 broches, utilisé pour la transmission de signaux audio et vidéo et permettant de brancher un récepteur satellite ou un magnétoscope sur le téléviseur.

  • CDN

    Content Delivery Network (CDN), ou un réseau de livraison de contenus, est un réseau de serveurs répartis localement et connectés entre eux par Internet. Il permet de transmettre des contenus (en particulier des fichiers média lourds).

  • CI+

    Version perfectionnée de l'interface commune à laquelle ont recours certaines chaînes privées allemandes ainsi que Cablecom en Suisse pour mieux contrôler leurs programmes.

  • COFDM

    CODFM est le nom abrégé de «Coded Orthogonal Frequency Division Modulation» et désigne un procédé de modulation pour la télévision numérique (DVB) et la radio numérique (DAB) par voie hertzienne terrestre.

  • Commutateur multiple

    Composant d’installation de réception satellite grâce auquel plusieurs récepteurs peuvent être utilisés sur une même antenne. Il permet par ailleurs d’interconnecter plusieurs installations de réception.

  • Compression des données

    Pour économiser la bande passante pendant la transmission, on réduit le «poids» des données numériques représentant les signaux audiovisuels. A cet effet, certains éléments non perceptibles pour l'oeil et l'oreille sont éliminés du signal. Par exemple, dans le cas des signaux de télévision, seules les données modifiées par rapport à l'image précédente sont acheminées.

D

  • DAB

    Nom abrégé de «Digital Audio Broadcasting». Il s'agit d'une norme internationale de radiodiffusion numérique pour la réception mobile.

  • DAB+

    Ce standard, développé sur la base du DAB, introduit un procédé de codage supplémentaire (HE AAC V2) permettant de diffuser plus de programmes simultanément. Le DAB+ et le DAB sont compatibles.

  • De-Interlacer

    Fonction électronique permettant de créer une image progressive à partir de deux images consécutives entrelacées. Cette fonction est nécessaire dans la mesure où les écrans plats et les projecteurs créent l’image point par point, c’est-à-dire de manière progressive, en partant du haut vers le bas.

  • Débit binaire (débit de données)

    Quantité de données numériques transmises sur une durée définie, exprimée en bits par seconde. Voir également Débit de données.

  • Décodeur

    Appareil permettant de décoder des programmes cryptés. Dans le cas du numérique, le décodeur est intégré au récepteur («Integrated Reception Decoder», IRD). La SSR a recours au système de cryptage Viaccess-Orca. Un décodeur de cette marque est donc nécessaire au décryptage.

  • Désembrouilleur

    Le désembrouilleur («descrambler» en anglais) ou décodeur est un système électronique intégré au boîtier décodeur (ou au poste de télévision). A la réception, il reconstitue les signaux cryptés ou hachés (voir aussi «décodeur»).

  • Diffusion en flux continu

    La diffusion en continu, ou streaming, désigne la transmission et la lecture simultanées de données audio et / ou vidéo sur un réseau. Contrairement au téléchargement («download»), elle n’a pas pour but de créer une copie locale des contenus multimédias mais de diffuser directement ces derniers, l’utilisateur ne pouvant donc pas conserver les données transmises.

  • Diffusion terrestre

    Désigne la transmission hertzienne de signaux de radio et de télévision, qui sont relayés par des émetteurs au sol vers des récepteurs raccordés à une antenne de toit ou intérieure, vers des terminaux portatifs ou encore des autoradios. La SSR diffuse ses programmes télévisés par DVB-T, et ses programmes radio sur les fréquences VHF (jusqu’en 2024) et par DAB+.

  • DiSEqC

    Acronyme de «Digital Satellite Equipment Control», un standard créé par Philips pour Eutelsat. Le standard DiSEqC est incontournable pour tous les téléspectateurs souhaitant recevoir des programmes diffusés par Astra ou Eutelsat, par exemple. La set-top box délivre des signaux de commande numériques permettant de choisir parmi plusieurs antennes.

  • DMB

    Abréviation de «Digital Multimedia Broadcasting» (DMB), un procédé de diffusion dérivé du standard DAB («Digital Audio Broadcasting»). Le DMB permet de recevoir des programmes télévisés sur des appareils portables tels que des terminaux mobiles (Mobile TV).En comparaison avec le DMB, le DVB-H offre l’avantage d’une réception de haute qualité même à des vitesses très élevées (jusqu’à 300 km/h, un atout d’importance dans les trains Intercity).

  • DNS

    Domain Name System. Permet de «résoudre» les noms de domaines dans de nombreux réseaux basés sur les adresses IP.

  • Dolby Digital

    Système audio permettant la restitution du son en 3D sur plusieurs canaux.

  • DRM

    Digital Rights Management (gestion des droits numériques).

  • DVB-C

    DVB-C est le nom abrégé de «Digital Video Broadcasting – Cable» et désigne le standard pour la transmission de programmes de radio et de télévision par un réseau de câblo-distribution.

  • DVB-S

    Nom abrégé de «Digital Video Broadcasting – Satellite» ou diffusion numérique des programmes de radio et de télévision par satellite.

  • DVB-S2

    Version perfectionnée de la norme dédiée à la diffusion par satellite, utilisée pour l'acheminement de contenus TVHD. Pour recevoir des programmes TVHD, il faut donc disposer d'un récepteur compatible avec la norme DVB-S2.

E

  • Ecran large

    Désigne le format d’affichage de l’image sur le téléviseur avec un rapport hauteur/largeur de 16:9. Le rapport largeur/hauteur de l’ancien format utilisé est de 4:3 (ou 12:9).

  • Elévation

    Désigne l’angle d’inclinaison d’une antenne parabolique par rapport à la ligne d’horizon (angle d’élévation). Voir également Azimut.

  • Embrouillage

    Cryptage de programmes de télévision payante. Ces programmes sont alors uniquement accessibles aux téléspectateurs disposant d’un décodeur approprié. Voir également Désembrouilleur.

  • Empreinte

    Représentation schématique de la région couverte par un satellite sur la Terre (on parle également de zone de couverture). Dans les limites de cette zone, la réception par satellite est possible au moyen d’une antenne parabolique appropriée.

  • Eutelsat

    Eutelsat est le nom de l'organisation européenne chargée de gérer les satellite. Son siège est à Paris. Eutelsat exploite une flotte de satellites dans l'espace. Les satellites Hotbird se trouvent sur 13° Est. Toutes les chaînes de télévision et stations de radio de SRG SSR sont relayées par ces satellites.

F

  • Faisceau

    Ce terme («beam» en anglais) désigne la concentration d’ondes radio à l’aide d’une antenne spécifique (à réflecteur parabolique par exemple). Plus le faisceau est étroit (angle d’ouverture), plus le signal de réception est puissant à l’intérieur de l’empreinte dans la zone de couverture.

  • FEC

    Abréviation de «Forward Error Correction». Il s’agit de la correction des données altérées pendant la transmission. Des informations redondantes sont associées aux signaux numériques, afin de détecter et de supprimer, à la réception, les erreurs classiques liées à la diffusion.

  • Fréquence

    Correspond au nombre d’oscillations d’un signal par seconde. Son unité de mesure est le hertz. Un kilohertz (kHz) correspond à mille oscillations par seconde, un mégahertz (MHz) à un million et un gigahertz (GHz) à un milliard d’oscillations par seconde.

G

  • geoblocking

    Le geoblocking permet une restriction régionale de l'accès à certaines pages Web et à certains contenus. Cette technique sert essentiellement à protéger la propriété intellectuelle dans le cadre de médias numériques.

  • Gigahertz (GHz)

    Un gigahertz correspond à un milliard de vibrations par seconde.

  • Guide électronique des programmes

    Le guide électronique des programmes (EPG ou «Electronic Programme Guide» en anglais) est un menu accessible sur l'écran du téléviseur, permettant de consulter des informations sur les programmes des chaînes et les émissions en cours. Le téléspectateur peut faire ainsi plus facilement son choix. Ces informations comprennent la liste des émissions, des résumés, renseignent sur les sujets abordés, etc.

H

  • HD ready

    C'est un label de qualité décerné par l’EICTA. Il fixe les exigences techniques minimales qu’un téléviseur, ou plus généralement un écran, doivent remplir pour capter et représenter des produits TV en qualité HD (720p).

  • HD+

    Nom donné à la plate-forme d'Astra qui diffuse plusieurs bouquets de programmes HD cryptés, proposés par divers opérateurs privés allemands. Les contenus HD+ sont en qualité TVHD.

  • HDCP

    «High-bandwith Digital Content Protection». Il s’agit d’un dispositif de protection contre la copie de contenus en haute définition, développé par l’industrie du film. HDCP protège les films lors de leur transfert, via une liaison numérique DVI (Digital Video Interface) ou HDMI (High Definition Multimedia Interface), à partir d’un récepteur (décodeur) ou lecteur vers l’écran ou le projecteur. En l’absence de protection HDCP, les films ne peuvent être ni diffusés ni enregistrés.

  • HDMI

    Abréviation de «High Definition Multimedia Interface»; interface assurant la diffusion numérique de données audio et vidéo.

  • Hotbird

    Hotbird désigne le réseau de satellites de radiodiffusion géré par la société Eutelsat.

I

  • Installation multifeed

    Installation permettant de recevoir simultanément les signaux de plusieurs satellites voisins (par ex. Astra / Eutelsat) au moyen d’une seule antenne fixe. Deux têtes de réception (LNB) ou plus sont alors montées sur l’antenne parabolique.

  • Interface commune

    CI ou «Common Interface» en anglais. L'interface commune est une norme pour les récepteurs numériques DVB. Elle permet le raccordement d'un module d'accès conditionnel, qui contient les composants nécessaires pour le désembrouillage (décodage) et l'activation du programme crypté.

  • IP multicast

    Désigne une technologie permettant de diffuser des données à plusieurs destinataires via un réseau sous-jacent. La technologie IP multicast est plus efficace qu’une transmission ordinaire sur Internet lorsqu’il s’agit de diffuser un volume de données important. Un serveur peut en effet adresser un message à plusieurs destinataires simultanément. En revanche, le trafic Internet classique nécessite une connexion pour chaque transfert d’une source vers un destinataire.

  • IRD

    Abréviation de «Integrated Receiver Decoder», ou récepteur satellite avec décodeur intégré. Cet appareil, conçu pour la réception numérique, convertit les paquets de données comprimées en signaux d’images qui sont restitués sur un téléviseur ou un moniteur raccordé à l’IRD. Voir également Set-top box.

  • ISP

    Internet Service Provider. Exploitant d'un réseau permettant de donner accès à Internet à l'utilisateur final.

L

  • Liaison descendante

    Liaison de transmission d’un satellite vers une antenne installée sur la Terre.

  • LNB

    Nom abrégé de «Low Noise Block Amplifier / Converter» (également appelé LNC). Matériel utilisé pour amplifier et convertir un groupe de signaux satellitaires de fréquence élevée (GHz) dans une plage de fréquences intermédiaires inférieures (MHz). Le LNB s'installe au niveau du foyer du réflecteur parabolique.

  • LNB universel

    LNB spécial permettant de recevoir un signal à n’importe quelle fréquence KU (bandes basse et haute). La fréquence de l’oscillateur local (LOF) se situe à 9,75 GHz dans la bande basse et à 10,6 GHz dans la bande haute. Aujourd’hui, les antennes de réception satellite ne sont plus équipées que de LNB universels.

M

  • MFN

    MFN est l’abréviation de «Multi-Frequency Network» et désigne un réseau d’émetteurs fonctionnant chacun sur une fréquence distincte (par ex. VHF). Voir également SFN («Single Frequency Network»), un réseau dans lequel les émetteurs exploitent la même fréquence (par ex. DAB+) à l’intérieur d’une zone déterminée.

  • Modulation

    Permet la transmission haute fréquence d’un signal utile basse fréquence. Le signal utile modifie alors la fréquence de la porteuse. En fonction de la bande passante et du vecteur de diffusion, différents procédés de modulation peuvent être utilisés. Les plus connus sont la modulation d’amplitude (AM), la modulation de fréquences (FM), la modulation d’amplitude en quadrature et la modulation de phase en quadrature.

  • Module CAM

    Abréviation de «Conditional-Access-Modul», c’est-à-dire module d’accès conditionnel. Ce module a pour fonction de gérer l’échange de clé de cryptage entre la Smartcard (par ex. carte Sat Access) et le dispositif de décodage installé dans la set-top box ou dans le téléviseur. Les systèmes de cryptage du module et de la Smartcard doivent être compatibles.

  • MPEG

    Abréviation de «Motion Moving Pictures Experts Group», un groupe d’experts chargé de la standardisation de la compression vidéo et d’autres techniques s’y rattachant. Les formats standardisés les plus connus sont MPEG1, MPEG2 et MPEG4.

N

  • Nom de domaine

    Nom attribué à une ou plusieurs adresses numériques (adresses IP). Le nom «microsoft.com» correspond par exemple à une douzaine d’adresses IP. Les noms de domaine sont utilisés dans les URL pour identifier des sites Internet déterminés. Chacun d’entre eux se termine par un suffixe indiquant le domaine de premier niveau («top-level domain») auquel il se rattache. Le nombre de noms de domaine est limité.

  • Numérique

    Procédé moderne de transmission. Les signaux sont codés en séquences de 0 et 1 (système binaire) avant d’être envoyés. La valeur connaît une variation discrète et non continue.

O

  • Orbite géostationnaire

    Orbite à laquelle les satellites conservent une position fixe par rapport à tout point de la Terre. Cette position géostationnaire se situe à 36 000 kilomètres au-dessus de l’équateur. Les satellites s’y déplacent à la même vitesse que celle de la rotation de la Terre sur elle-même.

  • OUC

    Abréviation de «Ondes Utra-Courtes». Correspond à la plage de fréquences comprise entre 87,5 et 108 MHz, utilisée pour la diffusion analogique de programmes radio en stéréo.

P

  • PCMCIA

    «Personal Computer Memory Card International Association». Désigne un module informatique normalisé, doté d'une interface spécifique.

  • Péritel

    Système de liaison normalisé faisant appel à un connecteur à 21 broches, utilisé pour la connexion de téléviseurs et d’appareils vidéo et hi-fi, également connu sous le nom Euro AV.

  • PIRE

    Abréviation de Puissance Isotrope Rayonnée Equivalente (ou EIRP, «Equivalent Isotropical Radiated Power»). L’EIRP correspond à la puissance de transmission effective d’un émetteur (gain de l’antenne inclus), exprimée en dBW (décibel par watt).

  • Pixel

    Désigne le plus petit élément composant l’image affichée sur un écran de télévision. L’image d’un téléviseur en résolution SD se compose d’environ 470 000 pixels, contre environ deux millions de pixels dans le cas de la TV HD.

  • Play SSR

    Play SSR est la première plate-forme donnant accès aux vidéos et audios de la SSR toute entière.

  • Podcast

    Le podcasting consiste à diffuser sur Internet des fichiers multimédias (audio ou vidéo) associés à une offre d’abonnement. Ce mot-valise se compose du terme anglais broadcasting, c’est-à-dire radiodiffusion, et de iPod, lecteur MP3 au succès indissociable du développement des podcasts et devenu quasiment synonyme de baladeur MP3.

  • Polarisation

    Direction de l'oscillation d'une onde électromagnétique. On utilise généralement la polarisation rectiligne (horizontale ou verticale), parfois aussi la polarisation circulaire (droite ou gauche). La polarisation permet de diffuser deux programmes sur la même fréquence (ou presque) en évitant les interférences.

Q

  • QAM

    Nom abrégé de «Quadratur Amplitude Modulation». Procédé de modulation pour la transmission de signaux numériques, surtout employé pour la câblo-distribution et, avec le codage OFDM, pour la diffusion hertzienne terrestre (DVB-T) .

  • QPSK

    QPSK est l’abréviation de «Quadratur Phase-Shift Keying» et désigne une méthode de modulation pour les signaux numériques, utilisant quatre phases décalées de 90°. Cette technique est employée pour les liaisons satellite et, avec le codage OFDM («Orthogonal Frequency Division Multiplex»), pour la diffusion hertzienne terrestre.

R

  • Radio numérique

    Il existe plusieurs procédés de radiodiffusion numérique. Les standards DAB, DAB+, DMB ou HD-Radio sont dédiés à la diffusion hertzienne terrestre.

  • RDS

    Nom abrégé de «Radio Data System». Désigne un système permettant d'envoyer parallèlement au signal audio, et de façon inaudible, des informations sur une fréquence FM. Le système RDS décrypte ces données qui peuvent être utilisées pour afficher des informations ou activer des fonctions.

  • Réflecteur parabolique

    Egalement appelé parabole. Le gain est proportionnel à la surface du réflecteur, tout comme la réserve de puissance en cas de mauvais temps.

  • Répéteur

    En anglais: «transponder» (mot formé par la contraction de «TRANSmitter» et «ReSPONDER»). Ce terme désigne le canal de transmission d’un satellite. Le répéteur reçoit des signaux radioélectriques et les retransmet sur une autre fréquence, ou sur un autre canal, en direction de la Terre.

  • RS-232

    Norme relative à un port série disponible sur la majorité des ordinateurs. La norme RS-232 a été créée au début des années 1960 par le comité de standardisation américain «Electronic Industries Association» (EIA).

S

  • Set-top box

    Terme générique désignant un décodeur externe, généralement installé sur le téléviseur («set-top»), reliant une antenne, un réflecteur parabolique ou un câble au téléviseur. Une set-top box est nécessaire par exemple lorsque le téléviseur n’est pas équipé d’un tuner satellite ou n’est pas conçu pour le traitement des signaux numériques.

  • SFN

    SNF est le nom abrégé de «Single Frequency Network» et désigne un ensemble d'émetteurs qui diffusent les programmes sur la même fréquence. A l'inverse, dans un réseau MFN («Multiple Frequency Network»), les émetteurs utilisent chacun une fréquence différente.

  • Simulcast

    Mot formé par la contraction de «SIMULtaneous» et de «BroadCAST», et désignant la diffusion simultanée d’un même contenu télévisé au moyen de différentes techniques de transmission. Grâce à la numérisation, le simulcast permet de diffuser des programmes par voie hertzienne terrestre en combinant techniques analogique et numérique.

  • Smartcard

    Egalement appelée carte d’accès. Carte à puce enfichable sur le récepteur satellite, permettant d’activer des programmes de radio ou de télévision payante.

  • Smartphone

    Un smartphone est un téléphone portable évolué, doté d’un grand nombre de possibilités de connexion et de fonctionnalités empruntées à l’ordinateur. Les premiers smartphones combinaient les fonctionnalités d’un téléphone portable à celles d’un agenda numérique («Personal Digital Assistant», PDA) ou d’une tablette.

  • SPDIF

    SPDIF ou S/PDIF est le nom abrégé de «Sony/Philips Digital Interface» et désigne un standard développé par Sony et Philips. Il s'agit d'un format de bus / d'interface, permettant le transfert de signaux audionumériques entre plusieurs terminaux. SPDIF est utilisé avec les lecteurs de CD, les lecteurs DVD, les boîtiers décodeurs, les récepteurs home cinéma et les cartes audio numériques.

  • Suissedigital

    Suissedigital est une association regroupant des sociétés de câblo-distribution. Sur le site Internet de Suissedigital, vous trouverez les informations sur la réception de services par le câble, ainsi que les coordonnées du câblo-opérateur qui dessert votre localité. www.suissedigital.ch

  • Swisscable

    Association des câblo-opérateurs, portant aujourd’hui le nom Suissedigital. Sur le site Internet de Swisscable, vous trouverez les informations essentielles sur la réception de services par le câble, ainsi que les coordonnées du câblo-opérateur desservant votre localité. Voir www.suissedigital.ch

  • Swisscom TV

    Swisscom propose sous la marque «Swisscom TV 2.0» des programmes radio et TV diffusés sur les réseaux de télécommunication. Leur réception nécessite un décodeur et une connexion VDSL mis à disposition par Swisscom.

T

  • Télévision gratuite

    «Free TV» en anglais. Désigne un programme de télévision pouvant être reçu gratuitement, diffusé en clair ou parfois crypté pour des questions de droit d'auteur.

  • Télévision payante

    Le téléspectateur est autorisé à recevoir des programmes de télévision moyennant le règlement d'un abonnement. Des services de télévision à la carte sont également proposés. Dans ce cas, seule l'émission choisie est facturée.

  • Télévision sur Internet ou Web TV

    La télévision sur Internet ou Web TV désigne les offres de programmes télévisés et de vidéos que tout le monde peut consulter gratuitement sur Internet depuis son ordinateur. Généralement, la qualité de la télévision sur Internet est insuffisante pour une lecture sur grand écran. Par ailleurs, la qualité du service n'est pas garantie.

  • TMC

    Nom abrégé de «Traffic Message Channel». Désigne un procédé pour la transmission inaudible d'informations routières. Le système TMC peut décoder et afficher ces données, sur l'écran d'un système de navigation par exemple.

  • TNT

    Nom abrégé de «télévision numérique terrestre». Il s'agit d'un système de télédiffusion numérique par voie hertzienne terrestre, basé sur le standard DVB-T («Digital Video Broadcasting – Terrestrial»).

  • TVHD

    La télévision haute définition («High Definition Television» ou HDTV en anglais) est un nouveau standard de télévision numérique, offrant une résolution minimale de 1280 x 720 pixels, et de 1920 x 1080 pixels en Full HD. Avec un écran grand format, la TV HD recrée l'ambiance du cinéma à la maison.

  • TVIP

    La Télévision sur Protocole Internet consiste à diffuser des programmes TV et des films via le réseau Internet. Cette technologie s’oppose à la radiodiffusion classique par voie hertzienne, par câble ou par satellite. Elle est utilisée pour proposer, parfois sous forme d’abonnements, des programmes radio / TV à un groupe d’utilisateurs défini.

V

  • VDSL

    Abréviation de «Very High Speed Digital Subscriber Line» ; cette technologie DSL permet d'atteindre des débits nettement plus élevés que l'ADSL ou l'ADSL2+ sur les lignes téléphoniques classiques. Comme toutes les technologies DSL, la VDSL utilise des câbles en cuivre sur le dernier tronçon qui achemine le signal jusqu'à l'utilisateur final.

  • Vecteur

    Technologie de diffusion du signal (TNT, câble ou satellite).

  • VHF

    Abréviation de «Very High Frequency». Désigne la plage de fréquences I, de 47 à 68 MHz, et la plage de fréquences III, de 174 à 230 MHz. La bande de fréquences III est aujourd’hui utilisée pour la diffusion terrestre par DAB+.

  • Vidéo sur Internet

    Vidéo mise à disposition et consommée sur Internet, dans les formats les plus variés.

  • VoD

    Vidéo à la demande ou «Video on Demand». Films ou vidéos proposés par le biais d’une vidéothèque virtuelle pouvant être commandés individuellement. En règle générale, il s’agit de nouveaux films, mais aussi de séries de diverses catégories. Ces offres sont en général payantes. Des émissions déjà diffusées par des chaînes de télévision peuvent en revanche être regardées gratuitement.

  • VPS

    VPS est le nom abrégé de «Video Program System» et désigne une fonction développée par ARD et ZDF, permettant l'enregistrement ponctuel d'émissions de télévision, même si la diffusion a du retard. Un signal spécifique est associé à l'image dans une ligne de données. Celui-ci est exploité par le décodeur VPS intégré à l'enregistreur vidéo (s'il en est équipé). Pour programmer un enregistrement sur un magnétoscope, il est nécessaire de saisir la date et l'heure précise de début de l'émission.

W

  • WLAN

    Abréviation de «Wireless Local Area Network». Désigne un réseau local sans fil, également appelé hotspot, offrant un accès public au réseau Internet. Les WLAN sont généralement installés dans les hôtels, les restaurants, les aéroports, les gares et autres lieux publics, tout comme chez les particuliers. La plupart des opérateurs Internet proposent aujourd’hui à leurs clients un routeur doté d’une fonction WLAN.